Hommage à Cordes sur Ciel - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie

Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Liste des Poèmes > Ballades Poétiques
Hommage de l’ARIÉ…..JOIE à Cordes sur Ciel
 
Pillé, brûlé, saccagé par les Croisés, Cordes se désolait après la Guerre des Albigeois,
Raymond 7, Comte de Toulouse créa alors une charte des privilèges avec foi,
Pour les personnes qui viendraient s’installer sur le « Puech de Mordagne »,
Les Cordais retrouvèrent espoir et tinrent foire pour la St Barthélémy, en pleine campagne.
 
Dans cette contrée dévastée par les hordes de Simon de Montfort, le barbare,
L’amour du sol natal s’allia à la défense de l’Albigéisme, l’hérésie cathare,
Dès que les murailles eurent couronné la colline cordaise, maints hérétiques s’y abritèrent,
Protégés sur ce piton qui sort des brumes, comme sur une île loin des velléitaires.
 
Une fois le catharisme dompté, la sage administration du roi St Louis poussa la prospérité de la cité,
De nombreux bourgeois enrichis par le commerce bâtirent les belles maisons aux façades de grès,
Cet âge d’or naquit de l’opulence de l’activité artisanale et commerciale de la localité,
Mais la Guerre de Cent ans, ses pillards et l’épidémie de peste affaiblirent le village déserté.
 
Durant les Guerres de Religion, Cordes ne tombera pas dans la Réforme et ses versets,
Les huguenots par deux fois s’en rendirent maîtres, y commettant les pires excès,
Mais fidèle à « la Maison de Dieu », la bastide organisera sa résistance
Dans la nuit du 22 Mai 1575, obligeant les assaillants à quitter la bourgade, évitant la potence.
 
Mais entre 1629 et 1632, la population Cordaise sera ravagée par la peste,
Par la suite la misère éprouvera durement la classe du peuple modeste,
Jusqu’à la Révolution la peste et la disette affligeront la localité des cordéens,
Son industrie périclite, son commerce baisse, son influence économique s’éteint.
 
Cordes sur Ciel, malgré les siècles, a su traverser l'Histoire revanchiste,
Son superbe ensemble de maisons gothiques demeure intact et passionne les touristes,
Prosper Mérimée au 19è s., en fonction de leur passé, donna des noms à ces maisons,
"Maisons du Grand Écuyer, Grand Veneur, Grand Fauconnier", classées au patrimoine avec raison.
 
Alors que le village jaillit de son piton dans une mer de nuages, Cordes est resplendissant,
La cité aux cent ogives a gardé, ses portes, ses murailles, ses ruelles et ses vieilles maisons,
Mais Cordes a perdu sa tranquillité, envahi par les visiteurs innombrables en toute saison,
De la porte du Levant à la porte du Vainqueur, le bourg est redevenu le Temple des Marchands.

                                                                                                    L’ARIÉ….JOIE   

 

Retourner au contenu