Au Pays de Ramuntcho - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
Au  Pays  de  Ramuntcho

En une seule journée, il est un pays où l’on voit la montagne, la mer et la campagne,
« Ongi etorri Euskal Herria », Bienvenue au Pays Basque, proche de l’Espagne,
De la vallée des confins des Aldudes, au balcon sur l’océan de la Corniche,
Vers les hautes terres de la Soule, en passant par les villages stars du Labourd, riches.

Modeste village de pêcheurs baleiniers, elle devint la villégiature d’un couple royal,
Le Biarritz chic et élégant, fruit d’une passion impériale entre Napoléon III et Eugénie,
Au début du 20è s. était animé par près de 300 pêcheurs au pied du plateau de l’Atalaye,
Décorées de plaques souvenirs, une soixantaine de crampottes s’alignent dans l’unique rue fleurie.



« Je ne sache pas d’endroit plus charmant et magnifique que Biarritz », écrira Victor Hugo,
Tombant en pamoison devant le Rocher de la Vierge et la Grande Plage, face aux flots,
L’un sculpté tel un phare solitaire par les puissantes vagues, mais par la Vierge protégé,
L’autre, où les baigneurs dressent leurs tentes à rayures sur la plage des Fous, proche du Palais.

Blottie dans la baie de Socoa, avec ses deux phares jumeaux, l’ancienne cité des corsaires,  
Aligne ses élégantes villas néobasques et ses hôtels particuliers en bord de mer,
St Jean de Luz garde le souvenir du mariage de Louis XIV avec l’infante Marie-Thérèse,
Aujourd’hui reconnue « culinairement vôtre » par le savoir-faire de sa sardinerie océanaise.

Entre les deux villes, à flanc de falaise, le petit village avec balcon sur la mer sans frisures,
Bidart, dont l’éclatante blancheur du hameau de montagne se détache vers la mer bleu azur,
Déroulant face aux maisons labourdines aux toits de tuiles et volets rouges, vénérables,
Sa longue tradition de pelote à main nue face aux frontons résonnant au son de la balle.

De Ciboure à Hendaye les falaises de la Corniche basque racontent des millions d’années,
Les promontoires rocheux d’Urrugne offrent le spectacle du plongeon dans la mer des roches striées,
Le fameux flysch dont les lignes et strates froissées se sont empilées pour créer les Pyrénées,
Un sentier littoral longe cette nature sauvage entre criques et plages de sable fin doré.



Dans un décor de bocage et de prairie, un astronome-explorateur construisit sa demeure modeste,
A la pointe Ste Anne, Viollet Leduc en 1864, s’inspirant des châteaux-forts érigea Abbadia,
Antoine d’Abbadie souhaitait un lieu de villégiature vierge de toute pollution lumineuse en fantasia,
Faisant de son mirador au style néogothique un poste d’observation des corps célestes.

Il faut quitter le littoral fréquenté pour rejoindre l’arrière-pays et les villages du Labourd,
Où les façades des maisons foisonnent de colombages en bois peint au rouge de l’amour,
Comme de beaux chapelets de corail, à Espelette, les guirlandes de piments rouges s’étagent aux murs,
Sur le chemin de St Jacques de Compostelle les maisons labourdines d’Aïnoha encadrent l’unique rue.

Depuis 1924 le petit train à crémaillère rejoint le sommet de la Rhune entre Océan et Pyrénées,
Pierre Loti y aperçut Sare, sa paroisse, son clocher massif comme un donjon fortifié,
Autrefois les contrebandiers foulaient les sentiers jouant à saute-moutons entre France et Espagne,
Sacrée pour les Basques, le panorama est grandiose face à la mer au sommet de leur montagne.

Au cœur du Labourd, lassé des mondanités parisiennes, une célébrité vient à Cambo les Bains,
L’auteur de Cyrano de Bergerac fait bâtir la villa Arnaga, un peu de la ville à l’écart,
Aimant les promenades sous les ombrages, il y fait planter des chênes têtards,
Il dessine un grand jardin à la française avec un grand canal servant de miroir, avec bassins.



Collée à la frontière, la vallée des Aludes déroule ses vallonnements aux contreforts escarpés,
Au pays d’Irouléguy, le plus petit vignoble de France, s’épanouit en terrasses soignées,
À St Étienne de Baïgorry, on suspendait les jambons aux crochets du pont légendé,
Et les pèlerins de St Jacques, à St Jean Pied de Port la médiévale, avant l’Espagne, s’arrêtaient.

En Haute-Soule, des canyons karstiques et des abîmes souterrains creusent dans la montagne, des entailles,
Dans canyon de Kakuetta des passerelles vertigineuses surplombent ses entrailles,
Celle de Holzate enjambe la gorge d’Olhadulbi et servait autrefois à rejoindre la hêtraie aux bûcherons,
Au cœur des gorges, la grotte de la Verna s’ouvre sur une salle aux impressionnantes dimensions.

Idéalement située au confluent de l’Adour et de la Nive, voici « Baïona », bonne rivière en basque,
Au son de la flûte et du tambour, tout de blanc vêtus, foulard rouge autour du cou et masque,
Béret basque vissé sur la tête, on chante des airs traditionnels, tous unis,
Sur le carreau des halles, face aux deux emblématiques flèches de la cathédrale Ste Marie.



La Cathédrale terminée au 16è s. appartient au style gothique rayonnant à l’influence champenoise
Au Port Neuf dont les maisons sont construites sur pilotis, la rue sent bon le chocolat,
Sur le quai Jauréguiberry, les maisons étroites d’à peine 5 m, en pierre grise, sans éclat,
Alternent avec les hautes façades à pans de bois aux volets vert ou sang de bœuf, bourgeoises.

                                                                                                 Guy dit l’Arié…..Joie




                                                                         



Retourner au contenu