Bordeaux Le Dragon de la Vieille Tour - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
Le Dragon de la Vieille Tour

La Vieille Tour rappelle l’ancienne tour romaine, située à l’angle des côtés nord et ouest de la ville,
Au 14è s., il y avait dans la rue du Canon une tour qui possédait à son sommet un canon
Il ne devait annoncer que le couvre-feu ou l’arrivée d’un ennemi pour être utile,
Mais un jour une bête monstrueuse s’empara de cette tour, c’était un dragon.

On raconta qu’il dévorait les enfants et menaçait les habitants de Bordeaux de souffler la peste,
Voire même le choléra s’ils ne lui apportaient pas tous les dimanches un jeune homme stoïque,
Ou une jeune fille de 15 à 20 ans, ainsi qu’une panière de légumes et des herbes aromatiques,
Les bordelais s’exécutèrent plusieurs mois pour sauver leur ville, offrant leurs enfants à la bête.



Mais un dimanche, Nicolette, fort jolie et fort intelligente, entra dans la Tour du Dragon,
Cette fille de laboureur réussit à parler à la bête et à garder temporairement la vie sauve,
Elle lui promit le meilleur vin et la meilleure nourriture de Bordeaux, dans son alcôve,
Grâce aux effets du vin, de son charme et de son intelligence, elle perça le secret du dragon.




Il n’avait peur de rien sauf d’une chose, dont il se moquait, car trop loin de Bordeaux pour l’atteindre,
La crosse de Saint-Martial, le bâton pastoral doué de pouvoirs miraculeux, dont il n’avait rien à craindre,
Le Pape Saint-Pierre l’avait remis à Martial avant de l’envoyer convertir l’Aquitaine,
Mais celui-ci reposait depuis des années dans la Cathédrale de Limoges, fort lointaine.

Douze jurats de Bordeaux partirent à Limoges pour négocier l’emprunt du fameux bâton de Saint Martial,
Six furent retenus en otage pour garantir l’emprunt, le bâton arriva enfin à Bordeaux en cérémonial,
Dès que le bâton toucha la tour, la bête effrayée dans un bruit de tonnerre sauta dans la Garonne,
Il fut englouti dans une pluie de flamme, la belle Nicolette sortit sauve de la tour, championne.

Elle fut aussitôt demandée en mariage par un riche et beau seigneur de la région,
Mais les bordelais ayant eu connaissance des autres pouvoirs magiques de la Crosse en religion,
Notamment de sa capacité à faire venir la pluie, décidèrent de conserver la relique dans la basilique St-Seurin,
Quant aux otages, ils furent ensevelis jusqu’au cou et massacrés sur une place de Limoges comme gredins.

A cette époque Bordeaux était aux mains des anglais, c’était la capitale de l’Aquitaine, des anglo-saxons,
En haut de la Tour, en plus de la sentinelle et du canon, flottait l’étendard à deux léopards, effigie anglo-normande,
Le peuple avait donné aux léopards qui ornaient ce drapeau le nom de bête, puis de dragon,
C’est donc cette bannière qui, terrorisant les habitants du Moyen Âge, inspira cette légende.


                                
                                                                                                Guy PUJOL dit l’ARIÉ….JOIE


                                  




                                                                         



Retourner au contenu