Flâneries Automnales - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
Flâneries Automnales

Le bel automne s’est installé avec son cortège de teintes incandescentes,
Les feuilles folles tanguent et valsent dans la forêt qui se dépouille,
 Enfilez une doudoune, des bottes et sortez pour profiter des couleurs de rouille
Écoutez la chute des glands qui troublent à peine la quiétude de la futaie apaisante.
 
Dans la lumière tamisée du sous-bois au feuillage mordoré chorégraphique,
Humez l’odeur musquée de l’humus incitant à des rêveries nostalgiques
Admirez le houx aux rameaux couverts de drupes illuminant le sous-bois ténébreux,
De ses feuilles luisantes festonnées et par ses fruits vermillon faisant des heureux.
 
Observez les écureuils s’activant à emmagasiner des réserves avant les frimas,   
 Ils dépendent de ces garde-mangers improvisés, qu’ils retrouveront aux rudes climats,
Scrutez le faîte des arbres, un passereaux au plumage sombre y sautille heureux,      
  Plus svelte qu’un moineau, il balance son corps dans une sorte de hoquet nerveux.



Monsieur rougequeue arbore un plumage noir profond et une marque blanche sur l’aile.
Madame plus discrète, se contente de nuances rousses sur une livrée gris-cendré,
Insectivores ils se nourrissent d’insectes, de larves, de petits lombrics et d'araignées,
Ce rossignol des murailles chante en "tsitsitseri" et fini par un "tsiatsia" en rappel.

Il chante quand il arrive sur les zones de reproduction et pour établir son territoire,
Il chante pour attirer une femelle et jusqu’à la construction du nid douillet,
Il affecte la forme d’une coupe de mousse, de plumes, de laine et de crin tapissée,
Pour sa danse nuptiale le mâle se balance en déployant ses ailes et sa queue notoire.

La femelle pond quatre à cinq œufs qu’elle couve une douzaine de jours,
Les poussins quittent le nid à deux semaines et s’envolent à un mois, en bravoure,
En France, l’espèce migre pour passer l’hiver en Espagne et en Afrique du Nord,
Pour revenir en avril  nicher dans de  vieux arbres ou cavités des abords.

L’automne aux pluies monotones est visuel, olfactif, auditif ou même gustatif, nouveau,
Il donne envie de cuisiner des recettes de saison comme la blanquette de veau,
L’ombre envahit peu à peu la terre donnant envie, dans un plaid moelleux, de se lover,
Avec un bon livre en écoutant crépiter le feu, la saison du cocooning est arrivée.


                                                                                                            L’ARIÉ….JOIE   

 

Compteur Arié...Joie
Retourner au contenu