L'escargot et la Luciole - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
Dans un jardin d’été
 
 
Dans la tiédeur humide d’un soir d’été, un gastéropode tenait compagnie à un coléoptère,

Avec son camping-car hélicoïdal sur le dos, il traîne son pied baveux sur les salades,



Quant à elle, sournoisement par sa bioluminescence son chemin elle lui éclaire,



Avec sa radula il déguste les croquantes scaroles, elle pratique son jeu favori la chasse en balade.
 
 
Ce colimaçon concocté par un restaurateur comme escargot de Bourgogne à la demande,

C’est le Tsar Alexandre 1er qui le dégusta en remplacement du plat traditionnel de viande,

Contrairement à Socrate victime de la sigue, il mange de tout et doit « jeuner » pour être comestible,

A la fois mâle et femelle, cet hermaphrodite copule dans des embrassades baveuses et convulsibles.



Surnommée ver-luisant on la nomme familièrement luciole ou lampyre, chez les Aquitains,
 
Une fois la nuit tombée, depuis la nuit des temps elle éclaire les lampes des farfadets et des lutins,



Terrible prédateur, en armure, elle rode la nuit en quête d’escargots ou limaces comme un ogre avide,
 
Sa morsure paralyse les délicieux mollusques qu’elle dévore vivants, ne laissant qu’une coquille vide.



Une fois rassasiée, elle émet une lumière clignotante qui a l’irrésistible pouvoir d’attirer les mâles,
 
Monsieur, un scarabée doté de deux yeux noirs hypertrophiés, repère la lumière émise par la dame,



Équipé de son lampion abdominal ses éclairs en jaune-vert répétés, émis en vol, sont le signal,
 
L’heure de l’accouplement a sonné, la dame peut éteindre son lumignon, plus de flamme !



Selon que vous soyez baveux ou lumineux
 
Vous serez heureux ou miséreux

                                                                                            L’ARIÉ….JOIE   

 

Retourner au contenu