Le Peuple des Abeilles - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
Au pays de Maya
 
Grâce au fabuleux trésor paré de toutes les vertus qu’elles seules savent produire,
Le peuple des abeilles mène sa vie secrète dans la ruche en distribuant les rôles sans défaillir,
Les butineuses ont tissé une longue histoire avec les hommes en leur offrant leur miel énergisé,
Egyptiens, Grecs et Romains vouaient un véritable culte à ce nectar, aliment très prisé.
 
La colonie est très organisée et travaille en équipe autour de la reine matriarcale,
C’est l’unique femelle fertile et fécondée du groupe, pondant 2 000 œufs par jour,
Elle aura une durée de vie de 3 à 4 ans grâce à sa nourriture exclusive de gelée royale,
Particularité, elle est dotée d’un dard lisse, et ne perd pas la vie lorsqu’elle pique toujours.
 
Pour les hommes évitant de s’approcher des ruches, seules les butineuses sont visibles,
Mais avant d’occuper ses fonctions d’éclaireuse repérant une source de nectar, elle aura été,
Butineuse, gardienne, ventileuse, bâtisseuse nourrice et nettoyeuse durant sa courte vie pénible,
Pouvant varier de 10 mois pour l’abeille d’hiver à 1 mois pour l’abeille d’été.
 
Agée d’environ 3 semaines les butineuses effectueront une centaine de tours quotidiens,
Pour récolter nectar et pollen, s’épuisant en pleine floraison pour mourir en 5 jours,
Le miel sera leur carburant pour voler, le pollen nourrira les larves dans les couvains mitoyens,
Cette génération montante confiée aux soins des nourrices, des ouvrières d’à peine 6 jours.
 
Sur la planche d’envol de la ruche, âgées d’environ 15 jours, les gardiennes filtrent les entrées,
Elles assurent la sécurité en contrôlant l’identité des arrivants par leur odeur,
Vérifiant qu’il ne s’agit pas d’étrangères venues piller leur réserve ou de mâles gros mangeurs,
Les faux bourdons mourront de faim une fois leur fonction de reproducteurs achevée.
 
Autre fonction dans son parcours professionnel, à l’âge de 18 jours et en cas de forte chaleur,
Battant des ailes sans relâche pour renouveler l’air ambiant elle jouera les ventilateurs,
Avant de ventiler elle aura été manutentionnaire en récupérant les ressources des butineuses,
Alors que quelques jours auparavant, en construisant rayons et alvéoles, elle était bâtisseuse.
 
Alors appelée abeille cirière, elle consommait du miel pour le transformer en cire,
Dix grammes de miel lui sont nécessaires pour l’élaboration d’un gramme de cire,
Avec ses mandibules aplatissant la cire, elle confectionne une paroi d’une extrême minceur,
Fabricant les rayons aux cellules hexagonales remarquables de solidité, un gros labeur.
 
En hiver la ruche abrite 6 000 individus confinés en grappe pour garder la chaleur
Alors qu’en période d’abondance, l’été pour la fabrication du miel, on compte 70 000 travailleurs,
Sur la planche d’envol de la ruche, âgées d’environ 15 jours, les gardiennes filtrent les entrées,
Elles contrôlent l’identité des arrivants par leur odeur, assurant ainsi la sécurité.
 
Elles vérifient qu’il ne s’agit pas d’étrangères venues piller leur réserve ou de mâles gros mangeurs,
Les faux bourdons mourront de faim une fois leur fonction achevée de reproducteurs,
Alors que la reine est au plus fort de la ponte, les alvéoles se font rares au printemps,
Crise du logement oblige, la colonie se divise, les abeilles déménagent en essaim assourdissant.
 
Un escadron de 500 éclaireuses expérimentées part à la recherche d’un nouvel habitat,
Chacune explorant un nouveau lieu propice revient à l’essaim pour relater son constat,
Elles communiquent par une danse longue et intense en fonction des critères d’excellence,
Une option est plébiscitée par le groupe, l’essaim regagne sa nouvelle demeure en confiance.

                                                                                            L’ARIÉ….JOIE   

 

Retourner au contenu