Val de Loire et ses Châteaux - Site Poèmes & Diaporama de L'Arié...Joie

Bienvenue Chez Arié...Joie
Aller au contenu
Les News

MerciDe Laisser Un MessageDans MonLivre d'Or

Comment Jugez-vous le Contenu du Site ?
A) Très Satisfaisant
B) Satisfaisant
C) Insatisfaisant
D) Très Insatisfaisant
E) Sans Avis
  Val de Loire et ses Châteaux
 
Dans le Val de Loire, le fleuve s’étale et s’alanguit
Dans son lit dont il découvre les fonds à l’étiage
Attaquant les rives et les digues lors de ses rages
Mais souvent en toute quiétude récitant royalement ses litanies
 
Les rois l’ont choisi pendant des siècles pour résidence
Terre des arts et des lettres, il fut le berceau de la Renaissance
Noblesse oblige, ses châteaux ligériens occupent une place royale
Dans cet archipel d’architecture du grand jardin de France subliminal
 
Sous un ciel d’un bleu unique sidéral
La secrète alchimie du soleil, de la pierre et de l’eau
A fait de la Loire l’artère vitale du trafic fluvial
Au temps de la marine à voiles, des gabarres et des futreaux
 
De loin le plus prisé du Val, enjambant le Cher, trône Chenonceaux
Suspendu au dessus des flots, entre les deux rives il aligne ses arceaux
Chef d’œuvre d’élégance et mausolée d’une idylle passionnée
Ce château des Dames abrita les amours d’Henri  II et  Diane de Poitiers
 
Le plus aérien du monde, le palais flamboyant de Chambord
Le rêve de pierre de François 1er, « le gué sur la courbe » à bâbord
Une dentelle minérale ciselant le ciel d’un foisonnement  de clochetons
Avec le génie de Léonard de Vinci pour l’escalier à double révolution
 
Dominant la Vienne à quelques encablures de la Loire
La tour de l’Horloge ouvre la porte du château de Chinon
Abritant un petit musée à la gloire de Jeanne d’Arc, héroïne notoire
Rabelais disant de la cité étagée sur le coteau  «  petite ville au grand renom »
 
Entre plaines, coteaux, bosquets, vallons et forêts
Les eaux serpentant au milieu des  saulaies et oseraies
S’alourdissent l’été  par les senteurs des  blés grillés
Des vignes mûrissantes et  des poires grillées sur leurs vieux espaliers.
 
Dans ce pays du bien boire et du bien manger gargantuesque
Le tonitruant écrivain enracina son épopée par cette fresque
« Sauter, danser, boire vin blanc et vermeil
Ne rien faire tous les jours que compter ses écus au soleil »
 
                                                                                                   L’ARIÉ…JOIE
Compteur Arié...Joie
Retourner au contenu